Menu Fermer

Challenge des courses de légende

J’ai participé cette année à la 2ème édition du challenge des courses dites de légende, épreuve qui rassemble 3 compétions se déroulant dans des lieux fort éloignés les uns des autres :

– la montée du Poupet, tenue à Salins les Bains (Jura), course sur route de 17 km le dimanche de Pentecôte,

– Marvejols-Mende, course sur route en Lozère de 22 km le 3ème dimanche de juillet,

– la descente de la Lesse, course nature de 20 km tenue à Dinant (Ardennes belges) le dernier dimanche d’août.

La Lesse

Ce n’est évidemment pas le hasard qui a réuni ces 3 compétitions qui présentent de nombreuses similitudes :

– un parcours assez pentu sur un terrain de moyenne montagne,

– une ancienneté de plusieurs décennies au cours desquelles s’est forgée leur légende, leur histoire,

– une ambiance festive et conviviale, – une organisation reposant sur le dévouement des organisateurs, dans laquelle les affairistes et autres capitalistes du sport ne sauraient trouver nulle place,

– une forte participation de coureurs étrangers, notamment africains,

– un tarif d’inscription raisonnable.

Pour sa 2ème édition, ce challenge n’a réuni que 9 coureurs, mais c’est un début et je ne doute pas que la 50 ème édition du Marvejols-Mende en 2023 sera un puissant tremplin l’année prochaine. Ce challenge se mérite, car les parcours sont exigeants, mais aussi car il n’est pas simple de se rendre successivement à Salins les Bains, Marvejols et Dinant. Le challenge attirera donc davantage les coureurs en recherche d’authenticité et de convivialité sans se ruiner, plutôt que les « runners » cosmopolites courant ou plutôt volant de Paris à New-York en passant par Londres et Berlin !

Belgique, le plat pays

Il va sans dire, mais c’est encore mieux en l’écrivant ici, que ce challenge est ouvert aux coureurs parisiens, qui ont d’ailleurs la chance de se situer peu ou prou au barycentre des 3 épreuves.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.