Menu Fermer

10 km de la Saint Médard : mon Dieu qu’on a…

À la Saint-Médard, mon Dieu qu’on a sué
Au coin du p’tit stade et de la grande allée,

À la Saint-Médard, qu’est-ce qu’on a galéré,

Y aurait-pas eud’masque, on s’rait infectés

Au 10 du Brunoy, courir on pensait
Mais d’Roland G, Monique encore rêvait,

À l’abri dans l’peloton, elle s’est abritée,

Pour finir son match tout d’même argentée

Quand fait chaud,faut bien s’hydrater,
Pendant un moment faut aussis’masser
Est-ce pour l’ignorer, notre ami Didier
Au cinq km, n’a pu que s’arrêter ?

À midi et demi, Olivier avait oublié,
Pour courir loin, faut savoir s’alimenter
L’hypo est venue, le ch’min zigzaguait,

La ligne arrivée, il s’est donc écroulé,

Pour tout arranger, Carl a bien couru,
Dans la belle forêt, oh ça tant et plus
D’une qualif au France, il est revêtu,
Au 10 de Langueux, il sera en tenue,

A la Saint-Médard, vraiment çà chauffait
Au podium local, Jacqu’L nous a consolés,
Des regards amis, puis on s’est reposé,
Ensemble pour courir, not’plaisir est entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.