Menu Fermer

Championnats départementaux de cross country par Paol Roudaut

Le jour où j’ai battu Olivier !
Ce dimanche, c’est le retour des réjouissances. Les gladiateurs sont descendus dans l’arène pour en découdre après plusieurs mois de frustration… Il y a bien eu le cross départemental en octobre 2021 mais celui-ci avait eu une saveur particulière avec un peloton bien plus réduit qu’à l’accoutumé. Ce dimanche donc, il y a comme un air de renouveau rappelant l’ancien temps où masques et pass sanitaires n’étaient que distopie. Pour ne rien gâcher, la météo est clémente avec les Masters hommes, certes un peu moins pour les femmes (sorry pour elles, mais serait-ce vraiment un cross si les pointes ne finissaient pas un minimum souillées ?).La fête s’annonce donc bonne… Dans la tente en guise de vestiaire, les stratégies s’elarborent, les esprits se conditionnent, les excuses se préparent. Tous les combattants sont là pour relever le défi. Le mien est clair : « aujourd’hui, je me fais Olivier ! » Mais je sais qu’il n’est pas homme à me laisser remplir ma mission sans objection… Si en octobre (départementaux 2021), je suis arrivé devant notre leader, il faut lui accorder des circonstances atténuantes (je crois bien qu’il n’aurait pas passé le contrôle, si il en avait eu) alors cette fois, ce sera à armes égales !Sur la ligne de départ, je choisis la stratégie de la prudence mais, bien sûr, pris dans le feu… ben, je m’enflamme quelques peu. Derrière les 12 types de Charenton, nous sommes 2 ou 3 à tenter de rester au contact. 
1er tour, j’ai les crocs : « ils vont pas s’échapper comme ça les p’tits bleus ! »
2ème tour, ça va être long… « Qu’ils s’en aillent les p’tits bleus, l’important c’est qu’Olivier reste à 100m derrière ! »
3ème tour, vraiment trop long … Olivier est à 50m, puis 20m… « Ça chauffe ! Il ne lâche rien l’animal ». Heureusement, j’ai l’arme qu’il faut pour sauver mes miches : le dernier 100m. Un dernier coup de rein et c’est le finish !
Roudaut : 22 Catrou : 25
Bref, aujourd’hui, j’ai vraiment battu Olivier ! 😜
Bravo aux autres qualifiés pour la prochaine aventure :

David Lecoq : 32

Julien Fleury 42

Guillaume Perrotin : 49

Le Président : 56

Eric Verdier : 58

Thierry Berthelemy : 60

Didier Le Gall : 61

Thierry Lardenoy : 65

Bernard Pironnet : 68
Félicitations à tous les coureurs et merci aux supporters sur le bord du parcoursqui ont su nous donner l’envie de nous battre jusqu’au bout .

Chez les Masters, 1er en 29’34’’. Distance mesurée, 8,850km. Qi = qualifié individuel pour le championnat LIFA-Est à Brie Comte-Robert le 6 février.

Paol Roudaut22ème, qiEn 33’32’’Guillaume Hernandez(running)En 39’02’’
Olivier Catrou25ème, qiEn 33’40’’Philippe le Gac93èmeEn 39’55’’
David Lecoq32ème, qiEn 35’01’’Emmanuel Sabin(running)En 40’09’’
Julien Fleury42ème, qiEn 36’12’’David Paradot95èmeEn 40’09’’
Guillaume Perrotin49ème, qiEn 36’47’’Daniel Cossec103èmeEn 41’48’’
Jean-Michel Objois56ème, qiEn 37’11’’Alain Poteau(running)En 43’03’’
Eric Verdier58ème, qiEn 37’16’’Jean-Noël Maria(running)En 43’25’’
Thierry Berthelemy60ème, qiEn 37’22’’Pascal le Hir115èmeEn 44’57’’
Didier le Gall61ème, qiEn 37’27’’Francis Taieb(running)En 46’29’’
Thierry Lardenois65ème, qiEn 37’38’’Gilles Henry(running)En 47’07’’
Bernard Pironnet68ème, qiEn 37’51’’   

L’Asphalte 3ème par équipe (121 points; classement sur 5 athlètes) derrière Charenton (17 points) et Ac Paris Joinville (101 points). 13 clubs du Val de Marne classés.

Etienne Perrotin, en cadet, se classe 8èmeen 14’02’’ sur 3 900m. 1er Marin Laissus, fils de Nicolas du même nom, en 12’58’’

Chez les femmes, 1ère en 25’31’’. Distance mesurée 6 750m. Qi = qualifié individuel pour le championnat LIFA-Est à Brie Comte-Robert le 6 février.

Alexandra Coulaud33ème, qiEn 29’50’’Alice Baha(running)En 33’00’’
Isabelle Corneille48ème, qiEn 31’50’’Michèle Pironnet61ème, qiEn 34’04’’
Elisabeth Oliveira50ème, qiEn 32’00’’Nathalie Poteau71èmeEn 35’44’’
Morena Rolland M.(running)En 32’09’’Nathalie Diez-Verdier73èmeEn 35’53’’

L’Asphalte 5ème par équipe (192 points ; classement sur 4 athlètes) derrière Charenton, Joinville, Créteil, Nogent. 7 clubs du Val de Marne classés.

L’Asphalte a fait preuve de témérité en montant le maillot sur 3 courses. Superbe classement départemental notamment chez les Master. Merci à tous ceux qui ont transpiré sur l’herbe.

Bravo la relève: Paol devant Olivier, Thierry B. devant Thierry L. Morena au niveau d’Élisabeth.

Nous pouvons aller au Lifa-Est à Brie-Comte-Robert sans complexes. Merci également à tous les bénévoles qui ont participé samedi à l’aménagement du terrain (Gégé, Jean, Morena, Thierry B., Fred, Behl), à tous ceux qui sont venus encourager aujourd’hui.

Jean-Michel

5 Comments

  1. Olivier Catrou

    On savait que Paol aimait les pointes, on découvre aussi qu’il affectionne la plume. Bravo à toi pour le chrono et l’article, et merci de m’avoir servi de ligne de mire, j’améliore quand même mon chrono d’octobre d’une minute et 28 secondes!

    RDV à tous les courageux et courageuses aux régionaux !

    La vieille garde court mais ne se rend pas…

  2. lobo

    Bravo à vous toutes et tous, j’ai pu apprécié votre combativité là ou j’avais comme officiel sur le parcours.
    Certain ne n’avait pas reconnu car j’avais un tour du coup masque que nous avions trouvé au Décathlon à Aime (73) lorsque nous sommes allés faire du ski à La Plagne.

    j’espère que toutes et tous les qualifiés seront présents le 6 février à Brie Comte Robert site des régionaux.

    Didier, membre de l’Asphalte et aussi président de la commission départemental running (CDR94)

    PS: j’espère que vous avez pris à l’arrivée la brochure du calendrier Running 2022.

  3. Thierry Berthelemy

    Bravo à tou(te)s les asphaltien(ne)s durant toute cette journée et aux 4 premiers masters homme pour ce classement et aux femmes d’avoir attendu l’après midi pour avoir un beau temps de cross.
    Merci aux personnes sont venues poser la tente apportées les vctuailles d’après course(café gateaux) et aux encouragements des asphaltiens 👍.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.