Menu Fermer

Un semi annule peut en cacher des autres par Thierry Barthélémy

Malgré l’annulation du semi du Val de Marne, les asphaltiens savent rebondir pour courir sur d’autres épreuves comme un petit groupe composé de Michèle Pironnet, Nathalie Poteau, Francis Taieb, Gilles Henry et moi-même.

Sur une idée de Bernard Pironnet (qui n’a malheureusement pu y participer), nous nous sommes inscrits au Semi-Marathon de Rambouillet dans le département des Yvelines. Du coup, nous avons eu le droit, pour commencer, de se lever très tôt (5h30 pour ma part) un dimanche matin. Dès le début cela pique un peu et on n’a pas commencé à courir…  

Après un départ du Tremblay pour retrouver Gilles, nous partons vers l’ouest de l’Ile de France en espérant que la pluie ne sera pas de la partie.

Nous sommes dans les temps pour récupérer notre dossard et pour nous échauffer, avec pour certains le fameux sac poubelle du coureur car la météo du coté des Yvelines n’est pas folichone en ce dimanche.

Le départ est réalisé dans une ambiance studieuse par rapport à d’autres courses (dixit « Mimi » pas de musique pas de speaker disant « est-ce que vous êtes prêêêêêêêts ?») et nous n’entendons pas le starter mais bon les gens commencent à courir : comme tout le monde, on suit le troupeau.

Pour la partie course, nous commençons dans le centre-ville de Rambouillet sur un bonne descente ; il est difficile de se caler à son allure au départ et 2 km plus loin nous arrivons dans le domaine de Rambouillet avec une belle côte pour nous souhaiter la bienvenue dans la forêt.

Dans son ensemble, le parcours est roulant à part la difficulté ci-dessus et des faux plats montants. Du coup des faux plats descendants.

Certains points de vue sont magnifiques. Dommage que je n’ai pas le temps de prendre des photos (le seul vrai BEMOL).

Quelques craintes toutefois car des tirs de fusils nous rappellent que nous sommes sur un terrain de chasse. Heureusement pour nous et les autres coureurs, la période de chasse est terminée et ces tirs proviennent d’un stand de Ball trap.

Les ravitaillements bien fournis tous les 5 km (sucre chocolat banane et même café) sont bien utiles pour se relancer malgré ce froid et la pluie qui tombe par fines gouttes durant tout la course.

Bilan de la course :

Nathalie (1061eme / 1h53’18 ‘’/ 14eme MF4)avec l’aide de son meneur d’allure Francis (1058eme / 1h53’18’’ / 42e MH4) a battu son chrono bravo à elle !

Quant à Gilles (1056eme / 1h54’23’’ / 82emme MH4) il était peu satisfait car il a dépassé l’allure marathon imposé par Philippe dit « Le Kenyan » Simone de 5 secondes en vue de la préparation Marathon de Cheverny.

Michèle n’a pas trouvé de meneur d’allure mais est parvenu à décrocher un podium dans sa catégorie (780eme  / 1h47’32’’ / 3e MF5).

Pour ma part (326eme / 1h35’31’’ / 66eme MH2), c’est encore une étape de fait avant l’Objectif «  Marathon de Cheverny » qui a lieu maintenant dans 3 semaines, le même jour que les marathoniens qui fouleront le pavé parisien.

Je remercie Gilles de nous avoir conduit jusqu’à destination et Bernard pour la proposition pour la découverte de ce semi.

Bonne récupération à toutes et tous.

Sportivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.