Menu Fermer

Totem d’immunité par Thierry Barthelemy

Pour cette semaine, je me suis motivé au nouveau défi lancé par le Président pour obtenir le totem d’immunité…Ah non je me suis trompé de jeu.

Après la course virtuelle et le téléthon, j’sur le défi du 5000 m comme pour les 6 trailers la semaine dernière sur la piste du stade Pershing.

J’effectue une petite mise en jambe ou j’ai croisé Philippe toujours d’attaque le samedi près du pont pour faire quelques tours du « Jazy » pour ne pas trop pousser vu la folle cavalcade effectuée pour le téléthon (2*12 km impressionnant).

J’arrive du coté de Pershing ou quelques sportifs matinaux (j’en ai compté 4) s’adonnait aux exercices autorisés par l’attestation obligatoire (3h à moins de 20km).
Je pense que j’arriverai à faire les 5 km en moins de 2heures sinon j’ai vraiment pris du poids pour ce 2eme confinement.

En tout cas pas d’excuse du genre, « ah j’ai perdu trop de temps au départ à cause des autres coureurs plus lent ». J’étais seul avec mon chrono.

On termine les échauffements par les gammes habituelles : levée de genoux, talons fesses, pas chassé, course en arrière et quelques accélérations…la routine.

Allez go c’est parti (ah oui pas de transition) pour 12 tours et demi et quelques parce que oui comme l’ait Philippe le Kenyan la montre GPS ce n’est pas la précision incarnée  (300m de plus pour atteindre la ligne d’arrivée virtuelle des 5 000 mètres ) ou bien la piste du Pershing n’est pas homologuée FFA.

J’étais dans 2 états 1er content de mon chrono avec le temps par rapport à la piste (temps 21’02’’ sur 12 tours « Pershing » et demi ) et 2eme état identique à McEnroe après un juge arbitre

…j’ai fait les 12 tours et demi zut alors ☹ bon la montre m’indique son jugement de 5.01 km en 22’22 » sniff.

Je plaisante bien sûr 🙂  ! Encore un plaisir de me lancer ce défi en cette fin de semaine qui permet de rester motiver à continuer de garder la passion du Running.

En espérant que nous nous revoyons prochainement pour de nouvelles ballades dans le bois sans se préoccuper du virus qui a bouleversé 2020.

En vous souhaitant de très belles fêtes de fin d’année.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *