Menu Fermer

Weekend aux Sables d’Olonne

Par les asphaltiens de la côte de lumière.

Un parcours très marin, constitué de 3 boucles avec de nombreux virages, balayé par les vents côtiers sur plus de la moitié de la distance, qui épouse les reliefs de la côte dans sa large portion sud, font du semi-marathon des Olonnes une épreuve tout aussi exigeante que pittoresque. 3 000 coureurs, c’est dire que l’épreuve plait ; le championnat de France de semi-marathon permet sur une distance encore accessible de rassembler dans un même élan, championnats et course open, femmes et hommes, jeunes et moins jeunes

Le soleil fut de la partie, ce qui permit une récupération massante dans les rouleaux de l’Atlantique, pour ceux qui suivirent les conseil d’une « sardine » nogentaise bien avisé, notre première télésupportrice.

Nous avons partagé la course avec des championnes Mélodie Julien et Mekdes Woldu, dont les foulées sont impressionnantes mais aussi des champions avec Nicolas Navarro (12e au JO de Tokyo) et Yohan Durand.

A noter qu’aucune équipe du Val de Marne ne s’est classée… ah si nous avions eu le plaisir d’un quatrième coéquipier…, on aurait fait le doublé 10 km – Semi-marathon. Notre seul regret.

En résumé, une course évidemment très relevée, un parcours sélectif, lumineux et finalement agréable. Le semi-marathon des Olonnes vaut bien un voyage.

Les sensations de course :

Edwige : Un championnat de France est toujours un fort moment d’émotions, de
compétition et de plaisir. Quelle joie de retrouver tous ces athlètes qui viennent de toute la France sur cette épreuve sportive nationale. Le ciel bleu, le soleil et un vent irrégulier le long du Remblai rendaient cette course mémorable. Je suis partie avec un objectif de regularité autour de  5’ minute au kilo avec une blessure au mollet rendant cet objectif incertain. Les 10 premiers kilomètres ont été franchis en 49 ‘ mais la suite, à partir du 12e kilomètres à été moins aisée. Et comme dit le Kenyan, c est à ce moment que le semi débute. Au final, magnifique course régulière avec les encouragements des Didier et d’Olivier, croisés sur le parcours  et un objectif atteint pour la prochaine édition. Un grand merci aussi à Sylvaine.

Didier LG : Après une année sans course, cette compétition était la cerise sur le gâteau en ces temps un peu anxiogènes. L’objectif était donc d’en profiter et de courir pour le plaisir avant tout… Le groupe était constitué de coureurs expérimentés et d’un novice. C’est moi… J’étais en effet celui qui courait pour la première fois un championnat. Mon but était donc simple: finir, tout donner et sortir la tête haute de cette expérience. Mes camarades, Didier, Olivier et Edwige,  étaient là pour me conseiller. J’ai mis en place ma stratégie de course, qui ne change pas: une allure cible et la tenir le plus longtemps possible. Olivier m’avait donné quelques informations sur le parcours, qui se sont avérées exactes: des faux plats, des bosses et du vent. Une autre particularité du parcours, un circuit à effectuer trois fois. Au final, une belle surprise et un temps honorable pour un novice: 1h 28’ 46”… Vivement le prochain championnat… Je n’espère pas attendre trop longtemps. De plus, nous avons passé un week-end très sympathique à discuter, à manger, à boire et à parler sport. Le cadre était très agréable et le soleil au rendez-vous. Que du bonheur… Un grand merci à mes partenaires: Didier, Olivier et Edwige. Une mention spéciale à Sylvaine qui a toujours été là pour nous accompagner, encourager et photographier.

Didier L. : J’ai sur la ligne de départ retrouvé le dernier champion de France M7 de 2019 et ayant les mêmes objectifs plus modestes  c’est-à-dire viser les 1h45 ‘ (5’) on est parti ensemble. De ce fait nous sommes passés trop vite en 4’36 au 1er Km, puis facile jusqu’au 14eme km et ensuite en  piochant jusqu’à l’arrivée en 1h41’16 . J’ai surtout souffert avec le vent de face le long du bord de mer entre le 14eme et 18eme . Cette performance m’a rassuré après ma déconvenue aux FFA de 10km de Langueux .

Olivier : tous les objectifs sont atteints : la qualification pour la prochaine édition, les sensations retrouvées sur du « long », avec une course prudente,  régulière et tonique à la fin, la baignade, et des moments de convivialité partagés avec Edwige, les Didiers, et Sylvaine, la numéro 1 des photographes. YYY. Juste le bonheur !

Olivier Catrou177èmeEn 1h22’06’’Didier Lobo447èmeEn 1h41’13’’
Didier le Gall264èmeEn 1h28’46’’Edwige Trotin499èmeEn 1h45’12’’

Olivier, Didier Lobo et Edwige retrouvent une nouvelle qualification pour l’année prochaine. Les photos https://photos.app.goo.gl/vpVJ3uRsABo9ebBg9

1 Comment

Répondre à Morena ROLLAND-MONNET Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *